Page d'accueil Composition chimique des peintures Catégories de pigments Pigments azotés Pigments tétrapyrroliques Les colorants Structure moléculaire des colorants et couleurs Sélection des pigments Les additifs pour la peinture à l’huile Compléments pédagogiques
Composition chimique des peintures:



Général:
Contact
Coordonnées


Composition chimique des peintures

A V E R T I S S E M E N T 

Précis de chimie pigmentaire : de nombreux termes propres à la chimie (plusieurs définitions en sont données entre parenthèse et en écriture penchée, comme ceci) sont utilisés, je vous prie donc de bien vouloir en excuser son aspect assez peu attrayant, mais ils sont néanmoins très importants pour l'artiste professionnel soucieux de la qualité de son travail... et du respect de sa clientèle.

Une préparation de peinture est essentiellement composée d'un liant, d'un ou de plusieurs pigments et d'un solvant. Le liant, en général un polymère ou une huile non saturée ou siccative, forme un enduit adhérent. Cette huile est un ester (corps résultant de l'action d'un acide sur un alcool avec élimination d'eau) issu de la réaction d'un acide carboxylique à chaîne longue, comme l'acide linoléique, avec un alcool lourd, comme la glycérine. Le pigment est dilué dans le liant et confère à la pâte sa couleur. Le solvant, ou diluant, s'évapore au contact de l'air. Un mastic, contenant des composés pulvérulents comme le kaolin ou la barytine, augmente la cohésion et l'adhérence de la pellicule sèche de peinture.

Nous allons considérer à présent les aspects purement scientifiques des liants et des pigments.



Haut de la page

L E S   L I A N T S 

Que dire, sur le plan scientifique, de la structure moléculaire d'une huile siccative type, l'huile de lin ? Si cette substance est exposée à l'oxygène de l'air, les extrémités non saturées de la chaîne hydrocarbonée, aux endroits de la double liaison C9C, sont attaquées et un oxyde se forme, conduisant ainsi à une macromolécule résistante et insoluble : L'huile siccative est donc un monomère qui se transforme en polymère une fois appliquée.

Si le liant est un polymère (*) synthétique, il est dispersé dans un solvant approprié afin que, lors du séchage, les macromolécules s'associent. La solidification est améliorée par un catalyseur de polymérisation appelé siccatif. Les polymères synthétiques les plus communs comprennent : les résines alkydes (polyesters d'alcool polyhydroxylés, tel que le glycérol, avec un acide polybasique (tel que l'acide phtalique), la nitrocellulose, dans laquelle la cellulose est dépolymérisée ; les résines phénoliques, acryliques, époxy et les polyuréthannes.

*) Un polymère est une molécule issue de la polimérisation, c'est à dire de l'union de plusieurs molécules pour former une grosse molécule.



Haut de la page

L E S   P I G M E N T S 

Les pigments sont des molécules particulières capables d'absorber une partie du spectre de la lumière mais aussi de réémettre une partie du spectre qui correspondra à la couleur perçue par notre oeil. Ce sont donc des substances (*) naturelles colorées qui ont suscité la curiosité et l’intérêt des hommes. Le simple fait qu’elles soient visibles a stimulé leur étude tout en facilitant les techniques de recherche.

*) Une substance est un pigment si elle absorbe la lumière visible ; de cette définition ressort la grande hétérogénéité de ce groupe.

Il existe une multitude de pigments, ce sont les principaux que je présente à présent par de brefs résumés pour les définir.



Haut de la page